Présentation

Voici une façon de procéder pour déporter le réglage d'un équipement électronique assuré par un potentiomètre simple : réglage de volume d'un ampli, réglage sur une pédale d'effet, etc. La méthode décrite ici consiste à ajouter un connecteur classique de type Jack stéréo avec coupure, et permet de conserver le potentiomètre d'origine quand le potentiomètre externe n'est pas raccordé. Quand le potentiomètre externe est raccordé, le potentiomètre interne est automatiquement déconnecté. Le cablage indiqué ici convient pour un potentiomètre simple où deux ou trois des pattes sont utilisées (montage du potentiomètre en résistance variable ou en diviseur de tension), mais ne convient pas pour un potentiomètre double.

Schéma

Pas de composant électronique additionnel, juste un jack stéréo avec coupure à ajouter, à choisir de préférence dans les modèles 6,35 mm. Il existe plusieurs sortes de jacks stéréo avec coupure : certains possèdent trois points de coupure (coupure sur T, R et S), d'autres possèdent deux points de coupure (coupure sur T et R). Le schéma proposé fait usage d'un modèle à deux points de coupure (sur T et R), mais vous pouvez aussi bien sûr utiliser un modèle à trois points de coupure.

Deport potentiometre

La première opération à effectuer est bien sûr la pose du jack stéréo femelle sur l'équipement où ajouter la fonction de déport du potentiomètre. Une fois cette opération mécanique réalisée, il convient de couper deux des liaisons électriques qui arrivent sur le potentiomètre. Bien entendu, si le potentiomètre d'origine est directement soudé sur un circuit imprimé, ce sera un peu plus délicat, tout en restant toutefois parfaitement réalisable dans une grande majorité des cas. Si trois liaisons sont assurées sur le potentiomètre, il faudra en laisser une telle quelle et souder un nouveau cable directement dessus. Si parmi les trois liaisons une est raccordée à la masse, choisissez celle-ci comme connection commune (à ne pas couper).

Câblage :
- Souder un fil entre la connection commune (une des deux pattes extrêmes du potentiomètre, par exemple celle raccordée à la masse si raccord à la masse il y a) et la borne S (Sleeve, masse) du jack chassis stéréo femelle.
- Souder un fil entre le point qui allait auparavant sur l'autre patte extrême du potentiomètre, et la borne R (Ring) du jack chassis stéréo femelle.
- Souder un fil entre l'autre patte extrême du potentiomètre, et la borne R' (Ring prime) du jack chassis stéréo femelle.
- Souder un fil entre le point qui allait auparavant sur la patte centrale du potentiomètre, et la borne T (Tip) du jack chassis stéréo femelle.
- Souder un fil entre la patte centrale du potentiomètre, et la borne T' (Tip prime) du jack chassis stéréo femelle.

Remarque : le fait que le potentiomètre interne garde une connection avec le montage électronique alors que le potentiomètre externe est utilisé, ne pose aucun problème. C'est comme si vous raccordiez une seule extrêmité d'une résistance ou d'un condensateur : aucune chance qu'il puisse jouer un rôle quelconque, si ce n'est celui d'antenne...

Fonctionnement

Quand aucun jack stéréo mâle n'est inséré dans le jack stéréo femelle (J1)
Le potentiomètre interne est alors "recablé" vers les connections d'origine, grace aux connections mécaniques qui s'établissent entre R et R', ainsi qu'entre T et T'.
Quand le jack stéréo mâle (J2) est inséré dans le jack stéréo femelle (J1)
R et R' sont mécaniquement déconnectées, et il en est de même pour T et T'. Le potentiomètre interne est donc isolé du reste du cablage. Au même moment, les bornes T, R et S du jack mâle sont respectivement reliées aux bornes T, R et S du jack femelle : la connection du potentiomètre externe à l'équipement modifié est ainsi assurée.

Important

Choix du potentiomètre externe
Le potentiomètre externe peut prendre la forme physique que vous voulez (petit ou gros, rotatif ou rectiligne), mais ses caractéristiques électriques (valeur ohmique et courbe de variation) devront être identiques aux caractéristiques du potentiomètre interne. On peut parfois se permettre un petit écart de valeur ohmique quand il s'agit d'un potentiomètre de volume (par exemple en mettant un 22K ou un 100K à la place d'un 47K), mais dans les autres contextes, respectez ce point.
Choix du jack chassis stéréo femelle
Si le montage du jack chassis doit se faire sur une partie métallique de l'équipement modifié, choisissez un jack chassis isolé. Cela n'est pas forcement obligatoire si une des deux pattes extrême du potentiomètre d'origine est reliée à la masse, mais cela est obligatoire dans tous les autres cas. En cas de doute, choisissez un modèle isolé.
Vous n'êtes pas trop sûr de vous ?
Alors, demandez à quelqu'un de compétent de vous aider ou de réaliser lui-même la modification, ou abandonnez cette idée. Il serait dommage en effet de transformer un équipement qui fonctionne, en générateur de fumée (surtout si la fumée vous dérange).
Longueur des connections
N'abusez pas, cela pourrait apporter son lot de surprises... S'il s'agit du déport d'un réglage de volume (potentiomètre monté en atténuateur), utiliser impérativement du cable blindé. Un déport avec une longueur de cable trop importante peut occasionner des disfonctionnements de l'équipement, même si les raccords sont effectués proprement. L'ajout de cables longs peut en effet occasionner des problèmes de ronflette ou d'oscillation parasite, surtout si l'équipement concerné travaille avec des signaux ayant une amplitude électrique faible. Avant de faire un trou pour monter le jack femelle, il est préférable de faire un test de bon fonctionnement de l'équipement, avec le potentiomètre déporté cablé directement à la place du potentiomètre d'origine, avec un cable un peu plus long que celui que vous prévoyez d'utiliser par la suite. Vous serez ainsi fixé sur la fiabilité de l'opération.

CATÉGORIES

Modes d'emploi

Copyright © 2020 Des circuits électriques pour radioamateurs.